Infos VHS

Video Home System plus connu sous son sigle VHS, mis au point par JVC à la fin des années 1970. Sa diffusion grand public fut annoncée en 1976.
L’expression anglaise Video Home System  (système vidéo domestique), plus connu sous son sigle VHS est une norme d’enregistrement de signaux vidéos sur bande magnétique de 1/2 pouce, développé par des consommateurs japonais de la société JVC et lancé en 1976. Il a d'abord été commercialisé pour le grand public le 1 Octobre 1977. Au cours de la dernière partie des années 1970 et le début des années 1980, l'industrie de la vidéo à domicile a été confrontée à la guerre du VHS contre Betamax et contre le V2000, et c’est le VHS qui finira par l’emporter.

La durée d’enregistrement des cassettes commercialisées dans ce format peut atteindre 2 heures (cassette E-120), 3 heures (E-180), 4 heures (E-240) et même 5 heures (E-300). Il faut remarquer que le défilement de la bande est plus rapide au format NTSC américain. De ce fait, la durée des cassettes vendues aux États-Unis d'Amérique est plus faible, entre 2 h (T-120) et 3 h 30 (T-210) en enregistrement de qualité normale (SP pour l'anglais "Standard Play"). Mais certains magnétoscopes au format NTSC peuvent enregistrer et lire à demi vitesse (LP pour "Long Play"), ou même au tiers de la vitesse de défilement (EP pour "Extended Play" ou SLP pour "Special Long Play") de la bande, multipliant ainsi par 2 ou par 3 la durée (jusque 10 h 30 avec une T-210). En Europe, la durée peut être portée par le même système jusqu’à 12 h avec une cassette E-240 (15 h avec une E-300). Cette augmentation de durée se fait évidemment au détriment de la qualité.
La cassette VHS présente l’avantage de proposer des durées plus longues, d’être plus rapide en rembobinage avec avance rapide (visalisation) et surtout un mécanisme moins complexe pour la bande de transport autour de la tête.

Le standard a été largement ouvert et a permis de lancer cette technologie pour la production de masse, sans coûts de licence.  Le VHS finira par s’imposer en tant que format vidéo domestique dominant, surpassant les autres vers le milieu des années 1980 et dans les années 90.
Des années plus tard, le format disque optique a commencé à offrir une meilleure qualité que les bandes vidéo. Le premier de ces formats, Laserdisc, n'a pas été largement adopté, mais laissera plus tard le DVD (Digital Video Disc, maintenant appelé Digital Versatile Disc) prendre sa place.

Le sigle VHS aurait signifié pendant la phase de développement "Vertical Helicoïdal System".

Caracteristiques

Durant les années 1980 et 1990, la VHS est la norme la plus commune pour la vidéo familiale à travers le monde entier. Son utilisation se borne à la large diffusion et à l’enregistrement des émissions de télévision pour les particuliers. Son successeur est le DVD.

Dans les années 1980, la VHS s’est imposée comme la norme de la vidéo grand public face à ses concurrents : le Betamax de Sony et le V2000 de Philips.

La VHS offre une qualité d’image en général inférieure à celles des supports numériques. Les premières générations d'appareils ont un son mono avec un faible rapport signal/bruit, une bande passante restreinte et un taux de distorsion élevé. L’ajout d'une piste Hi-Fi stéréo a permis de bénéficier d’un son d'une qualité largement supérieure. Ce format subsiste encore plus de 30 ans après sa création car il a cinq avantages : son universalité, sa qualité, sa fiabilité, sa solidité et son prix.
Avec sa largeur de bande de 2,3 MHz pour la luminance elle permettait la restitution d'une qualité d'image de 240 points/ligne. La réception hertzienne de l'époque atteint péniblement les 300-330 points/ligne.

Mais avec seulement une largeur de 0,4 MHz dédiée à la chrominance, on obtient des couleurs très baveuses, la couleur n'atteignant péniblement que 40 points par couple de lignes face aux 120 du Hertzien (1,2 MHz).
La luma avait donc une résolution comparable à du 342*576. (342*Facteur de Kell = 240) Mais la chroma n'avait qu'une résolution comparable à du 56*288 ...

Du fait de cet handicap de chroma il est communément admis que la résolution de la VHS est visuellement comparable à celle du VCD qui elle n'était que de 352*288 pour la luma mais avec une chroma de 176*288.

Variantes

Diverses variantes existent, certaines n’ayant jamais été réellement commercialisées :

  • VHS : version standard.
  • VHS-HQ : haute qualité, correspond aux magnétoscopes standard des années 90. Une meilleure électronique permettant d'obtenir une meilleure largeur de bande sur le même support et d'atteindre une luminance de 250 points/lignes
  • VHS Hi-Fi : son enregistré sous la vidéo, en modulation de fréquence et en stéréo.
  • VHS-C : variante à cassette compacte pour les caméscopes. Des adaptateurs permettent de lire les cassettes au format compact dans les magnétoscopes de salon.
  • S-VHS : La Super-VHS (S-VHS) est un standard audiovisuel dérivé de la VHS

En Super-VHS, l’image est améliorée par une augmentation de la définition (400 lignes au lieu de 240 en PAL) ainsi qu’un meilleur traitement du signal : la luminance et la chrominance sont enregistrées et, si possible, transmises séparément (format S-Video ou Y/C). Néanmoins la chroma partage l'écueil de la VHS de n'avoir une largeur de bande que de 0,4 Mhz. Le traitement du son reprend les spécifications de la VHS Hi-Fi.

  • S-VHS-C : combinaison des deux précédents.
  • W-VHS : version haute définition, supporte aussi la vidéo en relief (3D).
  • D-VHS : version numérique, jusqu’à 21 heures d’enregistrement sur cette cassette.
  • D-Theatre : cassettes préenregistrées de type D-VHS  vendues depuis 2002 aux États-Unis d'Amérique. Les films sont encodés au format 720p et 1080i. Ces cassettes ne peuvent être lues que par des magnétoscopes D-VHS portant le logo D-Theatre.



La cassette VHS servit également au début des années 80 de support d'enregistrement numérique du son : Technics SV-P100
La releve

Avec l’apparition des DVD enregistrables et d’appareils permettant d’enregistrer des programmes télévisés sur disque dur, la VHS décline dès le début des années 2000. Elle est peu à peu abandonnée pour les publications de films au profit des DVD.
Pour l'anecdote, en 2008, le film « Bienvenue chez les Ch'tis » est vendu en DVD, mais son succès est tel qu'il l'est aussi en VHS, alors que ce format est pratiquement abandonné depuis quelques années.

Normes des signaux de television

Le format VHS peut enregistrer et lire toutes les variétés de signaux de télévision analogiques en vigueur au moment ou la VHS a été conçue. Cependant, une machine doit être conçue pour enregistrer une norme donnée. Typiquement, une machine VHS ne peut traiter que des signaux du pays où elle a été vendue.  Les signaux suivants existent en VHS classique.

  • SECAM / 625/25 (SECAM, variété française)
  • MESECAM / 625/25 (SECAM d'autres pays plus, notamment l'ex-Union soviétique et au Moyen-Orient)
  • NTSC / 525 / 30 (La plupart des régions des Amériques, le Japon, la Corée du Sud)
  • PAL 525/30 (ie /, PAL-M, Brésil)

PAL / 625 / 25 (Europe de l'Ouest, l'Australie, de nombreuses régions d'Asie comme la Chine et l'Inde, certaines parties de l'Amérique du Sud comme l'Argentine, l'Uruguay et les îles Malouines, et en Afrique)
Depuis les années 1990, le double et le multi-standard en machines VHS sont devenues de plus en plus fréquents. Ceux-ci peuvent manipuler les cassettes VHS de plus d'un standard. Par exemple, régulièrement les appareils VHS vendus en Australie et en Europe de nos jours peuvent généralement traiter le PAL, MESECAM pour l'enregistrement et la lecture, plus NTSC pour la lecture seulement. Des machines dédiées au format multistandard permettent de traiter toutes les normes indiquées, un modèle haut de gamme peut même convertir une cassette d'un standard à un autre en utilisant un convertisseur intégré dans ces normes.
Le  S-VHS n'existe que dans le format PAL/625/25 et NTSC/525/30.
Un petit nombre de lecteurs VHS est en mesure de décoder les sous-titrage sur une vidéo enregistrée sur cassettes avec en plus le format teletext . Un plus petit nombre encore est en mesure, en outre, d'enregistrer les sous-titres transmis avec le mode standard télétexte, signaux transmis simultanément avec le programme associé.

 

Longueurs de bande

NTSC et PAL / SECAM cassettes VHS sont physiquement identiques (bien que les signaux enregistres sur la bande soient incompatibles). Toutefois, les vitesses de bande diffèrent entre NTSC et PAL / SECAM, le temps de lecture pour toute cassette donnée variera en conséquence entre les systèmes.

Afin d'éviter toute confusion, les fabricants indiquent la durée de lecture en minutes. Il est parfaitement possible d'enregistrer et de lire une cassette vierge T-XXX dans une machine PAL ou une bande E XXX dans une machine NTSC, mais la durée en résultant sera différente de celle indiquée. SP est la Lecture standard et LP est la longue-durée à demi vitesse pour les formats NTSC et PAL. EP / SLP désigne Extended Play / Super Long Play à la vitesse 1/3 pour les régions NTSC.

  • E-XXX indique le temps de la durée en minutes pour le PAL ou SECAM en vitesse SP.
  • T-XXX indique le temps de la durée en minutes pour NTSC ou PAL-M en vitesse SP.
Longueurs de bande courantes des Cassettes et durée en minutes (heures)
Type de cassette: Longueur de bande Durée pour le NTSC Durée pour le PAL
m ft SP LP EP / SLP SP LP
T-120 247,5 812 120 min (2 h) 240 min (4h) 360 min (6h) 169 min (2:49 h) 338 min (5:38 h)
T-180 368,8 1210 180 min (3 h) 360 min (6 h) 540 min (9 h) 253 min (4:13 h) 507 min (8:27 h)
T-210 (rare) 433,1 1421 210 min (3:30 h) 420 min (7 h) 630 min (10:30 h) 294 min (4:56 h) 592 min (9:52 h)
DF480 (T-240 equiv) 495 1624 240 min (4 h) 480 min (8 h) 720 min (12 h) 340 min (5:40 h) 680 min (11:20 h)
E-120 173,7 570 83 min (1:26 h) 172 min (2:52 h) 258 min (4:18 h) 120 min (2 h) 240 min (4 h)
E-180 259,4 851 129 min (2:09 h) 258 min (4:18 h) 387 min (6:27 h) 180 min (3 h) 360 min (6 h)
E-240 348,1 1142 173 min (2:53 h) 346 min (5:46 h) 519 min (8:39 h) 240 min (4 h) 480 min (8 h)
E-300 435,1 1427 216 min (3:36 h) 432 min (7:12 h) 649 min (10:49 h) 300 min (5 h) 600 min (10 h)

Le VHS-C est un format compact du VHS introduit en 1982 et utilisé principalement pour les caméscopes compacts. Le format est basé sur la même bande que celle utilisée en VHS. De ce fait, les cassettes peuvent être lues dans un magnétoscope standard VHS avec un adaptateur. Bien que très peu coûteux, le format est largement obsolète, même en tant que norme largement diffusée et a été remplacé sur le marché par des formats vidéo numériques, de dimensions plus réduites.

La bande magnétique des cassettes VHS-C est enroulée sur une bobine principale et utilise une roue dentée qui déplace la bande vers l'avant. Elle peut également être déplacée à la main.

Le VHS-C a été l'un des formats pionnier du marché des caméscopes compacts, et a été diffusé pour rivaliser avec le Video8. La cassette VHS-C est plus grande que la cassette Video8, mais le VHS-C est compatible avec les magnétophones VHS. Une version de meilleure qualité VHS-C a été également créée, sur la base du S-VHS, connu sous le nom de S-VHS-C, qui a rivalisé le Hi8, et une version pour une plus grande qualité que le Video8. L'arrivée sur le marché des caméscopes S-VHS-C peu coûteux a conduit à l'insertion sur la plupart des magnétoscopes modernes d'une fonctionnalité appelée SQPB, ou SuperVHS, mais cela n'a pas un impact significatif sur le marché contrairement à l'arrivée du MiniDV comme norme de produit manufacturé à faible coût. MiniDV est de plus numérique, et la vidéo atteint une grande qualité facilement accessible aux consommateurs, ce qui rend les camescopes analogiques largement obsolètes.

Par rapport à Video8, le VHS-C a une qualité vidéo identique, mais une durée plus courte, de 40 minutes contre 120 à vitesse SP pour les plus courts, et 120 contre 240 mn pour les modes les plus longs, bien qu’à un moment JVC ait commercialisé une cassette VHS-C de 45 minutes et de 60 minutes mode SP avec la formulation Extra High Grade (135 minutes, et 180 minutes en mode EP / SLP).

En 2011, quelques VHS-C et les camescopes S-VHS-C sont toujours disponibles chez  JVC à prix très bas (~ 200 $ US), et les médias restent largement disponibles à un coût relativement faible.